Mardi 8 septembre 2 08 /09 /Sep 20:13




Au risque de déplaire encore et d’attirer les foudres contre moi je me décide à écrire ce billet. Il fait suite à la conversation que je viens d’avoir avec le lieutenant de police qui instruit la plainte déposé contre moi par le « garçon aux cheveux longs ». Je ne cherche pas à en rajouter une « couche » : que l’on ne voit pas dans ma démarche une provocation de plus, il me semble simplement utile, opportun de préciser les raisons qui m’ont amené à écrire le billet précédent et d’effacer ce malentendu.

 

Je ne vous soupçonne pas, lieutenant, d’être une personne homophobe, je n’ai jamais rien écris de tel, bien au contraire. Je ne crois pas que vous éprouviez une quelconque aversion pour les gens qui partagent ma différence, si je vous soupçonnais d’avoir ce penchant, je n’aurais pas écris comment vous avez fait preuve de compassion,  lorsque ce garçon (homo comme moi), vous a expliqué qu’il s’estimait menacé par les pages de ce blog et par l’affection que je lui portais. Simplement j’ai été blessé par vos remarques, la façon avec laquelle vous m’avez rappelé le caractère homosxuelle de cette affaire, que cela pouvait justifier qu’il de soit senti agressé et aussi lorsque vous m’avez soupçonné de vouloir lui nuire,(Si telle avec été mon intention, croyez bien que, comme je vous l’ai déjà dis, que je m’y serrais pris autrement…).
Si mes propos vont ont froissé vous m’en voyez désolé, ce n’était pas mon intention et d’ailleurs, je ne pensais pas que vous me liriez…Si vite ! Soyez assuré que je n’ai rien contre vous et que je souhaite, comme je vous l’ai dit lors de notre conversation téléphonique, que vous continuiez à instruire cette affaire. Vous m’avez semblé être une personne de qualité tant par votre culture que par votre ouverture d’esprit et j’y vois là des garanties qui ne peuvent que me rassurer.

Je suis convaincu que votre hiérarchie comprendra que je n’ai aucune animosité en ce qui vous concerne et qu’elle ne me portera pas grief de ces quelques lignes où je n’ai fais qu’exprimer mon ressentiment, dans le stricte respect de votre personne et de votre anonymat.


Je continuerai à m’exprimer dans ce blog, à chaque fois que j’en ressentirais l’envie, à chaque fois que le mépris de ce garçon me reviendra en mémoire et me piquera au cœur, et je le ferais toujours, comme vous l’avez fait remarqué : en allant aussi loin que la loi me le permet, pour aller plus loin encore.

 

A Christophe : Un petit coucou ! en passant...

Par Patinter - Publié dans : Le garçon aux cheveux longs - Communauté : BLOGS GAY
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Le garçon aux cheveux longs

 

Recommander

Recherche

Créer un Blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés